Archives pour la catégorie Non classé

ANBABWA A SAINTE-ANNE LE 22 MAI 2015

Le 22 mai 2015, participant aux cérémonies commémoratives de l’abolition de l’esclavage en Martinique, l’équipe d’ANBABWA ARTS avait installé son stand sur  la place de la mairie.

Voici quelques images de cette journée d’une importance symbolique capitale pour notre pays :

22 mai_Ori Claude Annick et Poglo devant le stand d'ANBABWA L'équipe d'ANBABWA à Saint Anne le 22 mai L'équipe d'ANBABWA avec Mme Montout du service communication Lucianne sur notre stand Manfred et Poglo Notre stand Pidou et Claude

Share Button

Exposition Anbabwa le vendredi 22 Mai à Sainte Anne.

L’association Culturelle Anbabwa vous attend le Vendredi 22 mai à Sainte-Anne sur la place près de la mairie, de 7h30 à 18h.

Vous pourrez y rencontrer quelques membres de l’équipe et découvrir quelques unes de nos dernières réalisations.

A vendredi donc !

Share Button

Caisse à outils logicielle pour association

Dégooglisons Internet : une ambitieuse campagne.

Les services en ligne de géants tentaculaires comme Google, Amazon, Facebook, Apple ou Microsoft (GAFAM) mettent en danger nos vies numériques.

Aujourd’hui, Framasoft se lance un défi audacieux : offrir une alternative Libre, Éthique, Décentralisée et Solidaire pour chacun des  services proposés par les géants du Web.

Découvrez notre projet sur degooglisons-internet.org

http://www.framasoft.net/

Share Button

Souscription pour l’édition prochaine d’un ouvrage consacré au Lasotè.

Lasotè

Un modèle d’économie alternative
L’agriculture paysanne du Nord-Caraïbe
Approche socio-anthropologique

A propos de l’ouvrage

Madame, Monsieur,

Les auteurs – Juliette SMERALDA et Isambert DURIVEAU – ont le plaisir de vous informer de la publication prochaine d’un ouvrage consacré à une forme d’agriculture très valorisée à la Martinique : celle du coup de main, qui est connue dans le Nord Caraïbe sous la désignation de Lasotè (et ailleurs, sous celle de koudmen, lafouytè, etc.)
Le projet d’écrire un livre sur cet objet a vu le jour en 2007. Les recherches effectuées dans la perspective de produire ce travail documenté ont exigé du temps et de la patience, l’ambition de l’ouvrage étant de structurer un savoir anthropologique, ethnographique, sociologique, culturel et cultural sur une technique du travail de la terre qui est bien plus qu’une simple technique : un système, que nous déclinons en termes de « civilisation lasotè ».
C’est la formule monographique qui a été privilégiée dans l’approche de la problématique traitée. Il s’agit de décrire quelques-uns des traits les plus caractéristiques du lasotè, qui nous font saisir « l’esprit » de cette civilisation.
La civilisation – entendue comme culture ‒, comporte deux aspects, selon Sorokin (1964): l’un intérieur, l’autre extérieur.
L’expérience intérieure relève du « domaine de l’esprit, de la valeur, de la signification » ; l’extérieur « se compose de phénomènes physiques ou organiques : objets, évènements, procédés, etc., « qui incarnent, incorporent, réalisent ou intériorisent l’expérience intérieure. »

Le titre de l’ouvrage sous-tend une approche comparative du lasotè. Il oppose en effet, de manière implicite, deux systèmes de production aux finalités diamétralement opposées. Le système plantationnaire et le système lasotè, qui ne se sont pas concurrencés sous le régime de l’esclavagisme, le premier ayant été souverain, sans avoir réussi à éliminer le second. C’est par ce procédé comparatif qu’est mis en lumière à la fois la structure de l’agriculture coloniale, dont le produit est destiné à l’exportation, et celle de l’économie vivrière, destinée à l’autoconsommation essentiellement.
La forme culturale du lasotè, qui est le soubassement même du rapport à la terre et au travail libre des Martiniquais est répandue dans toute la Caraïbe et même au-delà.
Nous vous proposons, si vous le souhaitez, de souscrire dès à présent à cet ouvrage unique en son genre, soigneusement documenté et mis en page. De cette façon, vous apporterez votre aide à sa publication, afin qu’il soit diffusé le plus largement possible, de manière à diffuser les savoirs qui circulent sur ce type d’agriculture, sur ses origines et sur sa signification culturelle. Les tirages dépendront des sommes recueillies ; celles-ci étant destinées au financement de l’ouvrage qui compte quelques 500 pages, de nombreuses images et photos, ainsi que des annexes.
Pour cela, il suffit de nous renvoyer le bulletin de souscription joint, accompagné du montant forfaitaire de 35€ – en indiquant le nombre d’exemplaires commandés à :
c/o Isambert Duriveau
360 Chemin Vié Mazi
97221 Le Carbet

Ce montant pourra être revu à la baisse, si les souscriptions le permettent.
Par avance, nous vous remercions chaleureusement et vous adressons, Madame, Monsieur, nos salutations les plus sincères.
Juliette Sméralda & Isambert Duriveau

Share Button

La ferme biologique de Songhaï au Bénin.

[cml_media_alt id='1332']Le-fondateur-directeur-Songha-Godfrey-Nzamujo[/cml_media_alt]Songhaï est le nom d’une ferme d’agriculture biologique fondée en 1985 à Porto-Novo au Bénin par un prêtre dominicain américain d’origine nigériane, Godfrey Nzamujo. Au départ, elle ne dépassait pas un hectare. Aujourd’hui, elle s’étend sur 24 ha. Désignée «centre d’excellence pour l’agriculture» par l’ONU, l’exploitation s’est développée au Nigeria, au Liberia et au Sierra Leone. Récit. Au centre Songhaï, on plante, on récolte et surtout on recycle.

Pour en savoir plus :

http://afrique.arte.tv/blog/?p=2230&o=2249&oimage=http://afrique.arte.tv/wp-content/uploads/benin-65.jpg&otitle=La%20naissance%20de%20Songha%C3%AF

Share Button

  • 25 mai : création officielle de l’Association culturelle ANBABWA ARTS

  • 30 mai au 12 Juin : exposition d’arts plastiques à la maison de la bourse de Saint-pierre

  • 14 juin au 3 juillet : exposition d’arts plastiques à l’Atrium à Fort-de-France

  •  15 juin : lancement officiel de l’album NATALS de Frantz Tuernal

  •  6,7,8 août : exposition d’arts plastiques au Biguine Jazz festival de Saint-Pierre

  •  04 août : émission radio sur Martinique 1° : promotion NATALS et présentation d’ANBABWA

  • 05 août : émission radio sur RBR : promotion NATALS et présentation d’ANBABWA

  •  12 août : émission radio sur Martinique 1° : promotion NATALS et présentation d’ANBABWA

  •  20 août : émission radio sur RCI : promotion NATALS et présentation d’ANBABWA

  •  26 août : début du partenariat avec Radio vision 2000 basée en Haïti

  •  05 au 07 septembre : exposition d’arts plastiques à la fête patronale du Morne-rouge

……………………………………………………………………………………………………………………………………..

  • 07 décembre : participation au Martinique Jazz festival à Fort-de-France

……………………………………………………………………………………………………………………………………

  • 15 décembre : publication du recueil de poèmes « Ombre portée » de Claude Ledron
Share Button

Bonjour et bienvenue dans le monde de l’Association Culturelle ANBABWA

Ce site est un lieu d’échanges et de partage.

Share Button